Mon cœur, cette ******

Publié le par Wordsandvoice

Mon cœur est sans repères,

Sans dieux, ni maitres, il ne rêve plus.

Prisonnier de sa routine et des jours ordinaires,

Il regarde s’enfuir les années.

 

Tel un fantôme,

Il demeure sourd à ses propres battements,

Etranger à son amour,

Qui sur l’asphalte gris et froid,

S’écoule à grands flots.

 

Car mon cœur est une putain,

Qui s’offre sans passion ni sensation,

A la concupiscence des amours sur le tard,

Et des je t’aime dit à la sauvette.

 

Sombre et détaché,

Il se sait coupable,

Et point ne craint le châtiment.

 

Mon cœur est une putain,

Qui en silence,

Attend que s’achève le supplice,

Et que tombe la monnaie.

Publié dans Poèmes

Commenter cet article